Office de tourismede Malestroit
et du Val d'Oust
Destination Brocéliande

Partenaire de la marque Bretagne

Le patrimoine de mémoire

Augmenter la taille des caractèresRéduire la taille des caractèresEnvoyer à un amiImprimer la pageS'abonner au flux rssPartager cette information

Le plus important maquis breton

Les maquisards de Saint-Marcel (plus de 2000 hommes) ont participé à toutes les opérations de résistance : couper les voies ferrées (Plan Vert), les lignes téléphoniques (Plan Violet), les opérations de guérilla (Plan Rouge). Tout cela dans un seul but : ralentir l'avancée des renforts allemands vers les plages du débarquement.

Le 18 juin 1944, ils se font repérer. Commence alors les combats de Saint-Marcel. Ces hommes, qui occupaient la ferme de la Nouette (centre du maquis) depuis deux semaines, luttèrent 24h en ces lieux : 560 ennemis et 42 résistants furent tués. Surtout, ce fut la première fois depuis la libération de la Corse (à l'automne 1943) que les Allemands étaient tenus en échec par la résistance locale.

Le musée de la Résistance Bretonne retrace l'histoire de la Seconde Guerre Mondiale et du maquis, sur les lieux-mêmes des combats. Le monument de la Résistance, visible de tous à côté de la RN166, nous remémore les faits.

La croix des parachutistes et la chapelle des Haies nous rappellent également que, derrière le grand mouvement de Résistance, il y avait avant tout des hommes, parfois tués, qui laissaient derrière eux des familles.